Nouvelles recettes

La police appelée pour s'occuper d'un lama mendiant dans le parking de McDonald's

La police appelée pour s'occuper d'un lama mendiant dans le parking de McDonald's


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Un couple avec un lama en laisse demandait de l'argent chez McDonald's

Wikimédia/Alexandre Buisse

La police a été appelée pour s'occuper d'un lama dans le parking d'un McDonald's de l'Alabama, mais des rapports ultérieurs indiquent qu'il s'agissait en fait d'un alpaga.

Il n'est pas rare de trouver quelques mendiants de fin de soirée demandant de l'argent dans un parking McDonald's, mais un couple a jeté le personnel du restaurant et la police locale un peu en boucle lorsqu'ils se sont présentés pour demander de l'argent avec un lama en laisse .

Selon AL.com, mardi soir, le directeur d'un McDonald's à Calera, en Alabama, a appelé la police pour lui dire qu'il y avait des mendiants dans le parking demandant de l'argent à tous les clients. Ce n'est pas un appel inhabituel pour l'heure de la nuit ou pour la région, mais le directeur a ajouté que les mendiants avaient un lama avec eux - un vrai lama vivant, poilu et cracheur - et qu'il mangeait tous les arbustes autour du restaurant. .

La police s'est précipitée au restaurant pour voir si les informations faisant état du lama mangeur d'arbustes étaient vraies, et elles l'étaient.

Le couple a déclaré à la police que leur voiture était tombée en panne sur la route et qu'ils cherchaient de l'argent pour la faire réparer. La police a déclaré qu'il n'y avait aucun signe de mal aux animaux du couple, et que le couple a quitté la zone tranquillement après avoir été ainsi instruit.

Les policiers qui ont répondu ont pris des selfies avec le lama, car personne ne croirait à cette histoire sans preuve, et ils ont donné au couple environ 25 $ pour faire réparer leur voiture. Plus tard, cependant, ils ont découvert que l'animal n'était pas du tout un lama. C'était un alpaga.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

« Chaque New Yorkais de chaque quartier mérite de se sentir en sécurité et protégé, et nous ne nous arrêterons pas tant que les auteurs de cette attaque inquiétante ne seront pas tenus responsables de leurs actes. Cette administration a une tolérance zéro pour les agressions sexuelles, et nous veillerons à ce qu'un crime de cette nature ne se reproduise plus jamais.”

Suggérer une rectification

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. Tous droits réservés. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Marque déposée et droit d'auteur 2021 Cable News Network, Inc., une société Time Warner. Tous les droits sont réservés.


5e adolescent en détention pour viol présumé d'une femme sur une aire de jeux à New York

Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite. Quatre adolescents qui ont forcé un père à quitter sa fille pour pouvoir la violer à tour de rôle dans un parc ont été arrêtés, selon la police de New York, mais un cinquième suspect est toujours en fuite.

NEW YORK — Une cinquième personne est en garde à vue en lien avec le viol présumé d'une femme dans un terrain de jeu de Brooklyn, et la police ne recherche plus de suspects.

Travis Beckford, 17 ans, a été arrêté mardi matin, a déclaré aux journalistes Robert Boyce, chef des détectives de la police de New York.

"C'est la cinquième personne que nous arrêtons dans cette affaire, et nous pensons qu'il est la dernière personne", a déclaré Boyce.

Beckford devrait être inculpé comme un adulte, comme il est d'usage pour les jeunes de 17 ans à New York.

Quatre autres adolescents ont été inculpés en tant qu'adultes et leurs noms ont été divulgués : Denzel Murray, 14 ans Shaquell Cooper, 15 ans Ethan Phillip, 15 ans et Onandi Brown, 17 ans. Tous ont des adresses à Brooklyn.

Ils sont accusés de viol, d'acte sexuel criminel et d'abus sexuels, a déclaré la police de New York.

Père a dit de partir

La police a déclaré que le viol présumé avait eu lieu la semaine dernière à Osborn Playground.

La femme de 18 ans était avec son père lorsqu'ils ont été approchés par cinq hommes, a indiqué la police.

L'un des adolescents a pointé une arme sur eux et a demandé au père de quitter la zone, a indiqué la police.

Chacun des cinq assaillants a ensuite violé l'adolescente, ont indiqué les autorités.

Le père a déclaré à l'affilié de CNN WABC qu'il était près du terrain de handball avec sa fille en train de boire un verre lorsque les hommes sont venus.

"L'un d'eux m'a braqué une arme sur le visage en me disant de courir, et tous ont eu raison d'elle", a déclaré le père à WABC.

Il a dit qu'il n'avait pas de téléphone portable avec lui et s'est rendu dans un magasin pour demander de l'aide, mais a déclaré que les gens du magasin n'appelleraient pas la police.

Des sources policières ont déclaré à CNN que le père était tombé sur une bodega voisine en criant, mais un homme travaillant à la bodega n'a pas compris de quoi il parlait et lui a demandé de quitter le magasin.

L'employé de la bodega a déclaré que le père semblait ivre ou incohérent, selon les sources.

Ces sources disent également que le père et la fille buvaient de la bière dans un endroit obscur du terrain de jeu dans le but de se cacher de la police.

Au moment où le père est revenu au parc avec deux policiers, les agresseurs étaient partis, a indiqué la police.

‘Je ne savais pas quoi faire’

La jeune femme a déclaré à WABC qu'elle avait crié à l'aide, mais que personne ne s'était arrêté.

« Je ne savais pas quoi faire », a-t-elle dit. “J'étais en mode panique.”

Elle a subi des coupures aux bras, au cou et aux genoux lors de l'agression, a déclaré la porte-parole de la police, Arlene Muniz. L'adolescente a été emmenée dans un hôpital voisin, où elle a été soignée et libérée.

La jeune femme, selon des sources policières, était ivre et combative, et les enquêteurs n'ont pas pu l'interroger la nuit de l'attaque. Elle a mordu un policier et a refusé d'être transportée à l'hôpital, ont déclaré les sources à CNN.

Parmi les suspects en garde à vue, au moins deux des adolescents se sont rendus et au moins deux autres ont été appréhendés, a déclaré la police de New York.

Au moins un des suspects en garde à vue a déclaré aux enquêteurs que le sexe était consensuel, ont déclaré à CNN des sources policières.

Les autorités ont diffusé une vidéo de surveillance qui, selon elles, montre les cinq assaillants dans un magasin local avant l'incident.

"Je suis dégoûté et profondément attristé par l'horrible attaque qui a eu lieu à Brownsville jeudi soir", a déclaré le maire de New York, Bill de Blasio.

“Every New Yorker in every neighborhood deserves to feel safe and protected, and we will not stop until the perpetrators of this disturbing attack are held accountable for their actions. This administration has zero tolerance for sexual attacks, and we will work to ensure a crime of this nature never happens again.”

Suggest a Correction

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. All rights reserved. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Trademark and Copyright 2021 Cable News Network, Inc., a Time Warner Company. Tous les droits sont réservés.


5th teen in custody over woman’s alleged gang rape at N.Y. playground

Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large. Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large.

NEW YORK — A fifth person is in custody in connection with a woman’s alleged gang rape in a Brooklyn playground, and police are not looking for any more suspects.

Travis Beckford, 17, was arrested Tuesday morning, Robert Boyce, chief of detectives for the New York Police Department, told reporters.

“He is the fifth person that we have arrested in this case, and we believe he’s the final person,” Boyce said.

Beckford is expected to be charged as an adult, as is customary for 17-year-olds in New York.

Four other teens have been charged as adults, and their names have been released: Denzel Murray, 14 Shaquell Cooper, 15 Ethan Phillip, 15 and Onandi Brown, 17. All have Brooklyn addresses.

They are charged with rape, committing a criminal sex act and sex abuse, New York police have said.

Father told to leave

Police say the alleged rape took place last week at Osborn Playground.

The 18-year-old woman was with her father when they were approached by five males, police said.

One of the teens pulled a gun on them and demanded the father leave the area, police said.

Each of the five assailants then raped the teenager, authorities said.

The father told CNN affiliate WABC he was near the handball court with his daughter having a drink when the men came.

“One of them put a gun in my face, telling me to run, and all of them had their way with her,” the father told WABC.

He said he didn’t have a cell phone with him and went to a store, begging for help — but said people in the store wouldn’t call police.

Law enforcement sources told CNN that the father ran into a nearby bodega screaming, but a man working at the bodega didn’t understand what he was talking about and asked him to leave the store.

The bodega worker said the father appeared drunk or incoherent, according to the sources.

Those sources also say the father and daughter were drinking beer in an obscured spot on the playground in an effort to hide from police.

By the time the father returned to the park with two police officers, the attackers were gone, police said.

‘I didn’t know what to do’

The young woman told WABC she screamed for help, but no one stopped.

“I didn’t know what to do,” she said. “I was in a panic mode.”

She suffered cuts to her arms, neck and knees during the assault, police spokeswoman Arlene Muniz said. The teen was taken to a nearby hospital, where she was treated and released.

The young woman, law enforcement sources said, was drunk and combative, and investigators could not interview her the night of the attack. She bit one police officer and refused to be transported to the hospital, the sources told CNN.

Of the suspects in custody, at least two of the teens turned themselves in and at least two others were apprehended, New York police said.

At least one of the suspects in custody told investigators the sex was consensual, law enforcement sources told CNN.

Authorities released surveillance video that they say shows the five attackers at a local store before the incident.

“I am disgusted and deeply saddened by the horrific attack that took place in Brownsville Thursday evening,” New York Mayor Bill de Blasio said.

“Every New Yorker in every neighborhood deserves to feel safe and protected, and we will not stop until the perpetrators of this disturbing attack are held accountable for their actions. This administration has zero tolerance for sexual attacks, and we will work to ensure a crime of this nature never happens again.”

Suggest a Correction

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. All rights reserved. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Trademark and Copyright 2021 Cable News Network, Inc., a Time Warner Company. Tous les droits sont réservés.


5th teen in custody over woman’s alleged gang rape at N.Y. playground

Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large. Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large.

NEW YORK — A fifth person is in custody in connection with a woman’s alleged gang rape in a Brooklyn playground, and police are not looking for any more suspects.

Travis Beckford, 17, was arrested Tuesday morning, Robert Boyce, chief of detectives for the New York Police Department, told reporters.

“He is the fifth person that we have arrested in this case, and we believe he’s the final person,” Boyce said.

Beckford is expected to be charged as an adult, as is customary for 17-year-olds in New York.

Four other teens have been charged as adults, and their names have been released: Denzel Murray, 14 Shaquell Cooper, 15 Ethan Phillip, 15 and Onandi Brown, 17. All have Brooklyn addresses.

They are charged with rape, committing a criminal sex act and sex abuse, New York police have said.

Father told to leave

Police say the alleged rape took place last week at Osborn Playground.

The 18-year-old woman was with her father when they were approached by five males, police said.

One of the teens pulled a gun on them and demanded the father leave the area, police said.

Each of the five assailants then raped the teenager, authorities said.

The father told CNN affiliate WABC he was near the handball court with his daughter having a drink when the men came.

“One of them put a gun in my face, telling me to run, and all of them had their way with her,” the father told WABC.

He said he didn’t have a cell phone with him and went to a store, begging for help — but said people in the store wouldn’t call police.

Law enforcement sources told CNN that the father ran into a nearby bodega screaming, but a man working at the bodega didn’t understand what he was talking about and asked him to leave the store.

The bodega worker said the father appeared drunk or incoherent, according to the sources.

Those sources also say the father and daughter were drinking beer in an obscured spot on the playground in an effort to hide from police.

By the time the father returned to the park with two police officers, the attackers were gone, police said.

‘I didn’t know what to do’

The young woman told WABC she screamed for help, but no one stopped.

“I didn’t know what to do,” she said. “I was in a panic mode.”

She suffered cuts to her arms, neck and knees during the assault, police spokeswoman Arlene Muniz said. The teen was taken to a nearby hospital, where she was treated and released.

The young woman, law enforcement sources said, was drunk and combative, and investigators could not interview her the night of the attack. She bit one police officer and refused to be transported to the hospital, the sources told CNN.

Of the suspects in custody, at least two of the teens turned themselves in and at least two others were apprehended, New York police said.

At least one of the suspects in custody told investigators the sex was consensual, law enforcement sources told CNN.

Authorities released surveillance video that they say shows the five attackers at a local store before the incident.

“I am disgusted and deeply saddened by the horrific attack that took place in Brownsville Thursday evening,” New York Mayor Bill de Blasio said.

“Every New Yorker in every neighborhood deserves to feel safe and protected, and we will not stop until the perpetrators of this disturbing attack are held accountable for their actions. This administration has zero tolerance for sexual attacks, and we will work to ensure a crime of this nature never happens again.”

Suggest a Correction

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. All rights reserved. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Trademark and Copyright 2021 Cable News Network, Inc., a Time Warner Company. Tous les droits sont réservés.


5th teen in custody over woman’s alleged gang rape at N.Y. playground

Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large. Four teens who forced a father to leave his daughter so they could take turns raping her at a park have been arrested, New York police say — but a fifth suspect is still at large.

NEW YORK — A fifth person is in custody in connection with a woman’s alleged gang rape in a Brooklyn playground, and police are not looking for any more suspects.

Travis Beckford, 17, was arrested Tuesday morning, Robert Boyce, chief of detectives for the New York Police Department, told reporters.

“He is the fifth person that we have arrested in this case, and we believe he’s the final person,” Boyce said.

Beckford is expected to be charged as an adult, as is customary for 17-year-olds in New York.

Four other teens have been charged as adults, and their names have been released: Denzel Murray, 14 Shaquell Cooper, 15 Ethan Phillip, 15 and Onandi Brown, 17. All have Brooklyn addresses.

They are charged with rape, committing a criminal sex act and sex abuse, New York police have said.

Father told to leave

Police say the alleged rape took place last week at Osborn Playground.

The 18-year-old woman was with her father when they were approached by five males, police said.

One of the teens pulled a gun on them and demanded the father leave the area, police said.

Each of the five assailants then raped the teenager, authorities said.

The father told CNN affiliate WABC he was near the handball court with his daughter having a drink when the men came.

“One of them put a gun in my face, telling me to run, and all of them had their way with her,” the father told WABC.

He said he didn’t have a cell phone with him and went to a store, begging for help — but said people in the store wouldn’t call police.

Law enforcement sources told CNN that the father ran into a nearby bodega screaming, but a man working at the bodega didn’t understand what he was talking about and asked him to leave the store.

The bodega worker said the father appeared drunk or incoherent, according to the sources.

Those sources also say the father and daughter were drinking beer in an obscured spot on the playground in an effort to hide from police.

By the time the father returned to the park with two police officers, the attackers were gone, police said.

‘I didn’t know what to do’

The young woman told WABC she screamed for help, but no one stopped.

“I didn’t know what to do,” she said. “I was in a panic mode.”

She suffered cuts to her arms, neck and knees during the assault, police spokeswoman Arlene Muniz said. The teen was taken to a nearby hospital, where she was treated and released.

The young woman, law enforcement sources said, was drunk and combative, and investigators could not interview her the night of the attack. She bit one police officer and refused to be transported to the hospital, the sources told CNN.

Of the suspects in custody, at least two of the teens turned themselves in and at least two others were apprehended, New York police said.

At least one of the suspects in custody told investigators the sex was consensual, law enforcement sources told CNN.

Authorities released surveillance video that they say shows the five attackers at a local store before the incident.

“I am disgusted and deeply saddened by the horrific attack that took place in Brownsville Thursday evening,” New York Mayor Bill de Blasio said.

“Every New Yorker in every neighborhood deserves to feel safe and protected, and we will not stop until the perpetrators of this disturbing attack are held accountable for their actions. This administration has zero tolerance for sexual attacks, and we will work to ensure a crime of this nature never happens again.”

Suggest a Correction

Copyright 2021 Nexstar Media Inc. All rights reserved. Ce matériel ne peut pas être publié, diffusé, réécrit ou redistribué.

Trademark and Copyright 2021 Cable News Network, Inc., a Time Warner Company. Tous les droits sont réservés.


Voir la vidéo: 112 Raiskattu soittaa (Mai 2022).


Commentaires:

  1. Shakanos

    la phrase magnifique et c'est opportun



Écrire un message